Introduction au Measurement Protocol ou comment faire du Google Analytics côté serveur

Google analytic est un outil pour mesurer le trafic Web sur votre site web. Il nécessite de mettre un bout de code pour traquer les visites des internautes

Mais il est aussi possible d'envoyer les informations vers google analytics sans passer par un navigateur. Vous pouvez donc depuis un script côté serveur envoyer des informations vers Google analytic pour qu'il enregistre des informations
Pour ce faire nous devons utiliser une API qui s'appelle Measurement Protocol. Le principe est simple, il faut faire une requête de type POST vers le serveur de Google Analytics point

Je vais vous expliquer pourquoi connaître cet aspect de Google Analytics avec important, c'est relatif au tracking des achats sur votre site web. Dans le cas où le paiement s'effectue sur le site de la banque, et que le client revient sur votre site web, l'achat et suivi. Mais dans le cas où le paiement se finit et que la personne ne reviens pas sur votre site web, vous ne pouvez pas suivre les conversions.

Measurement protocol nous permet donc d'envoyer l'information comme quoi là ça a été réussi même si l'internat ne reviens pas sur votre site web après avoir payé sur le site de la carte bancaire

Le principe est simple, vous allez envoyer une requête vers le serveur de Google Analytics avec des paramètres bien défini, les paramètres doivent être au complet, sinon la requête échoue. Mais Google vous fournit à d'outils pour simuler et valider vos requêtes. cet outil c'est le Hitbuilder.

Mais d'abord nous allons voir un exemple très simple pour simuler une première requête vers le serveur de Google Analytics.

 

Il y a énormément de paramètres à envoyer car vous pouvez construire les mêmes requêtes que le script de Google Analytics sur le site web
Il vous faut vous référer à la page de documentation sur les paramètres pour voir la liste complète
Mais sans plus attendre faisant de notre première requête vers le serveur de Google Analytics
Il y a 4 paramètres obligatoire le premier paramètre concerne la version vous pouvez mettre ça n'a pas d'importance, le deuxième paramètre et le paramètre qui concerne le type de requêtes que vous allez vous allez faire , le plus simple c'est la pageview.
Le troisième paramètre est l'identifiant de votre compte Google Analytics et le dernier paramètres concerne le type de campagne pour simplifier nous allons mettre direct.

Voyons d'abord dans le HitBuilder comment nous allons construire à cette requête, dans un premier temps on construit les paramètres, en fait c'est la chaîne de paramètres que vous avez envoyer, ensuite vous allez cliquer sur le bouton Valider pour valider l'intégrité de cette requête et si tout se passe bien vous pouvez envoyer grâce à un bouton vers google Analytics la requête.

Pour visualiser le résultat de cette requête, basculer dans la vue temps réel de Google Analytics, vous aurez un retour immédiatement

Hitbuilder
Construire requêtes dans le Hitbuiler et cliquer sur Validate Hit

 

 

Cliquer sur le bouton vert pour envoyer la requête

 

Allez ensuite sur votre interface Google Analytics dans le raport temps réel pour voir le résultat.

 

Étant donné que vous avez envoyé vraiment une requête vers votre serveur Google Analytics virgule les données Google Analytics de votre site de production seront affectés. Mais en développement vous pouvez vous permettre d'envoyer quelques données de test sont vraiment pollué les données de votre analytique.



Maintenant que l'on a réussi à envoyer une requête et à la visualiser grâce au graphique trafic temps réel de Google Analytics, on va essayer de faire une requête maintenant avec un script côté serveur. Attention, il y a un paramètre qui ne faut pas omettre et qui est le paramètre dp comme document path, je ne l'ai pas fait la première fois et aucune donnée n'a été envoyée,  ce n'est pas évident car si vous en mettez ce paramètre dans le tuto le HitBuilder, il va dire que la chaîne de requête est valide alors que aucune donnée n'a été envoyée, alors que dans la documentation de référence il est bien dit que dp et dh sont obligatoires dh étant le Host (nom de domaine).

Requêtes dans le Hitbuilder de type transactionnelle

Bien que cet exemple soit très simple, le plus simple possible, il nous faut quand même 6 paramètres pour compléter la requête. Avant d'aller plus loin vers les scripts côté serveur, regardons quand même comment est fait une requête de type e-commerce et transactionnelle puisque c'est le but de cet article c'est-à-dire qu'on voudrait identifier les transactions e-commerce grâce à un script côté serveur.

Je prendrai l'exemple du logiciel de e-commerce PrestaShop. dans le logiciel Prestashop les transactions sont identifiées par le numéro de commande (et non le numéro de panier), par exemple pour une commande dont le numéro de panier est 3012, le numéro de transaction est 3012.

Dans Google Analytics, vous pouvez voir les transaction dans Conversion > Transaction.

Envoi d'une transaction

Envoi d'une transaction

 ti : transaction id

ta : transaction affiliation, ou le nom de la boutique

tr : transaction revenue,

ts : transaction shipping, frais de port

tt : transaction tax

cu : currency

Envoi d'un item

Envoi d'un item de transaction

ti : transaction id, bien sûr si vous voulez que l'on sache dans quelle transaction cet item a été acheté !

in : item name

ip: item price

iq : item quantity

ic : item code (la référence de l'article)

iv : item category

cu : currency

 Lorsqu'on envoie vers google analytics un item, il faut spécifier bien sûr le numéro de la transaction à laquelle il est associé vous spécifiez un sous-total, mais attention il faut que lorsque vous envoyez les items du panier, le total des items doit être cohérent avec le montant de la transaction, je vous laisse faire ça à côté serveur, tout ceci pour vous dire que vous pouvez avoir une incohérence entre la transaction le montant de la transaction est le total des items du palier, le système vous le permet.

Measurement Protocol Validation Server

 

Url de validation :
https://www.google-analytics.com/debug/collect?tid=fake&v=1
Elle ne diffère de la véritable url que de /debug/
Url d'envoi de requêtes :
https://www.google-analytics.com/collect?tid=fake&v=1

Lorsque vous forger une requête et de vous envoyer vers le serveur de Google analytic même si elle échoue n'aurait pas de message d'erreur en retour.
C'est pour cela que Google Analytics vous propose une adresse pour tester vos requêtes.

Attention j'ai noté que même si une requête est bien formatée et qu'elle ne retourne pas d'erreur en mode débogage, ceci ne veut pas dire que vous avez réussi votre requête. J'ai eu le cas où j'ai essayé pour une première fois d'envoyer une requête transaction où je n'ai pas inclu tous les paramètres "optionnels" , la requête n'a rien donné, j'ai vérifié en mode débogage j'ai eu un retour ok mais je n'avais toujours rien dans le rapport de Google Analytics.


Finalement j'ai relu la documentation j'ai pris l'exemple et j'ai réussi ma requête comme quoi il faut toujours se reporter à la documentation et bien la lire.

 

Beaucoup d'exemples de la documentation officielle pour aide mémoire des différentes type de requêtes.

Measurement protocol n'est pas limité au web, les applications Android peuvent utiliser l'API de Measurement Protocol. Les requêtes en  POST ainsi que GET peuvent être utilisées.

J'espère vous avoir aidé dans votre quêtes du tracking intégrale de toutes les transactions, en particulier les transaction de clients pressé (souvent en BtoB) qui ne reviennent même pas vers le site d'origine, tellement ils ont confiance en leur fournisseur.

Il est absolument important de pouvoir tracker toutes les conversion afin de mesurer le retour sur investissement des campagnes de marketing. Sans mesure on ne peut rien améliorer.

 

Posté le 2017-05-14 09:05:29


0 Commentaires


Fermé aux commentaires